ÉDITO

2019 qui se termine nous donne l’occasion de faire un bilan sur quelques événements qui ont jalonné cette année.

La sortie du rapport du Giec, pourtant extrêmement alarmant, et qui n’a pas donné lieu aux avancées espérées lors de la COP 25. Le manque d’ambition de nos pays face à l’urgence climatique se poursuit. Pourtant, ces dernières semaines encore ont été les témoins de ce dérèglement planétaire. La canicule en Australie qui provoque des incendies dévastateurs et l’hiver trop doux que connait Moscou, en sont des exemples édifiants.

Parmi les faits inquiétants, l’offensive turque contre les populations kurdes en Syrie, la dégradation du climat social dans de nombreux pays, l’Algérie, le Liban, la France et sa réforme des retraites, la découverte des 39 corps de vietnamiens dans un camion frigorifique en Angleterre, la situation politique qui s’enlise en Belgique, après des élections qui ont dopé le score du parti d’extrême droite flamand le Vlaams Belang, la situation décrite comme « explosive » et « catastrophique » des camps de migrants sur les îles grecques… Dans le monde entier, hélas, l’inhumanité semble gagner du terrain… Un bilan terriblement déprimant.

Pourtant, une lueur d’espoir vient de pointer son nez, dans un des pays où l’on s’y attendait le moins. Le sursaut citoyen qui se produit dans l’imprévisible Italie est sans conteste le plus beau des cadeaux de cette période de Noël.

Encore une fois, c’est la jeune génération, qui décidément n’a de leçons à recevoir de personne, qui est à l’initiative. Quatre trentenaires, originaires de Bologne, mobilisent en quelques semaines des milliers de personnes qui se rejoignent sur les places publiques de Bologne, de Florence, de Rome, de Turin, de Milan, de Gênes, de Naples, et tout récemment de Bruxelles !

Le mouvement « Les Sardines », du nom de ces petits poissons qui se déplacent en ban pour être plus forts, symbolise la puissance du peuple uni face à la montée des populismes et des idées d’extrême-droite d’un Matteo Salvini et de ses compères.

A l’Aquilone, nous espérons tous que ce bel élan venu d’Italie, qui conclut cette année 2019, se poursuivra et prendra de l’ampleur en 2020, en Italie et ailleurs, pourquoi pas dans toute l’Europe, et dans le monde entier, car il est grandement temps de remettre l’humain au cœur de nos priorités…

Pour bien amorcer cette nouvelle année, nous vous annonçons d’ores et déjà un programme riche de musique, de chants, de théâtre ; mais encore, une exposition sur l’érotisme, la cucina dell’amore, un débat sur les luttes en Amérique latine, la présentation de notre projet sur le quartier etc. Nous espérons que chacun y trouvera son bonheur !

Toute l’équipe de l’Aquilone vous présente ses voeux pour 2020 ; que cette année vous apporte le meilleur, qui, nous en avons conscience, est à inventer ensemble !

Marie Pierre


Visualisez et téléchargez le PROGRAMME JAN-FEV 2020


Saouta

 – World/Jazz – Un oud, des tablas, un saxophone soprano : les trois voix s’entrecroisent. Elles parlent au travers de leurs

Seesayle

– Folk baroque onirique – Cabaret féerique tout droit sorti d’une boîte à musique aux sonorités baroques. Émotions houleu