• Event Time:

Conférence – débat de Paul Jorion

A l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage « Le dernier qui s’en va éteint la lumière », paru chez Fayard en mars 2016.

Paul Jorion est chroniqueur aux quotidiens Le Monde, L’Écho et aux magazines Trends- Tendances et Imagine. Il a fait partie du Haut comité pour l’avenir du secteur financier belge ainsi que du Groupe de réflexion sur l’économie positive dirigé par Jacques Attali. Il est diplômé en sociologie et en anthropologie sociale (Docteur en Sciences Sociales de l’Université Libre de Bruxelles). Il a enseigné aux universités de Bruxelles, Cambridge, Paris VIII et à l’Université de Californie à Irvine. Il a également été fonctionnaire des Nations­Unies (FAO), participant à des projets de développement en Afrique. Paul Jorion a travaillé de 1998 à 2007 dans le milieu bancaire américain en tant que spécialiste de la formation des prix. Il avait préalablement été trader sur le marché des futures dans une banque française. Il a publié un ouvrage en anglais relatif aux répercussions pour les marchés boursiers de la faillite de la compagnie.

« Toutes les vingt à trente secondes, nous devons avoir accès à de l’oxygène, toutes les trois à quatre heures, il nous faut avoir accès à de l’eau potable. » Ces conditions élémentaires de survie pour un humain risquent bien d’être compromises d’ici deux ou trois générations, voire moins. Pensons à la conjonction affolante de la crise écologique (extinction des espèces, réchauffement asymptotique), de la crise économique (et des inégalités croissantes qui l’accompagnent) et de la crise technologique (qui nous fait transférer le pouvoir aux machines), sans parler du danger nucléaire, qu’il s’agisse de l’utilisation d’une bombe ou d’un accident dans un centrale).

Mais si Paul Jorion, anthropologue et sociologue, nous rappelle ces constats dans son livre Le dernier qui s’en va éteint la lumière. Essai surl’extinction de l’humanité, ce n’est pas seulement pour nous faire peur, c’est pour qu’au lieu de rester tétanisés, Titanic fonçant sur l’iceberg, nous réagissions, pour que nous appuyions très fort sur les gouvernails qu’il est encore possible de manœuvrer…

Nous vous convions à une rencontre stimulante avec ce grand penseur de notre temps le vendredi 24 juin dès 18 heures.

Conférence-débat à 18h30
Sur réservation, souper à 20h.

Organisé par ATTAC Liège en collaboration avec l’Aquilone.